Lectures de vacances #2

img_5645.jpg

LaRose

Résumé de l’éditeur:

     Dakota du Nord, 1999. Un vent glacial souffle sur la plaine et le ciel, d’un gris acier, recouvre les champs nus d’un linceul. Ici, des coutumes immémoriales marquent le passage des saisons, et c’est la chasse au cerf qui annonce l’entrée dans l’automne. Landreaux Iron, un Indien Ojibwé, est impatient d’honorer la tradition. Sûr de son coup, il vise et tire. Et tandis que l’animal continue de courir sous ses yeux, un enfant s’effondre. Dusty, le fils de son ami et voisin Peter Ravich, avait cinq ans.

Avis:

     J’ai découvert cette auteure grâce à ce livre et je pense que je vais essayer de lire ses autres livres. C’est une belle histoire qui se déroule dans cette famille dont il y a un LaRose depuis des générations. On est aussi plongé dans le Dakota et on apprend un peu plus sur la culture Ojibwé, et leur histoire, notamment sur les pensionnats pour les Amérindiens. C’est roman très touchant et le personnage Landreaux est vraiment attachant. Une lecture facile et efficace !

 


MON DESIR LE PLUS ARDENT

Résumé de l’éditeur:

     Maddy s’était juré de ne jamais sortir avec un garçon du même âge qu’elle, encore moins avec un guide de rivière. Mais voilà Dalt, et il est parfait. À vingt ans, Maddy et Dalt s’embarquent dans une histoire d’amour qui durera toute leur vie. Mariés sur les berges de la Buffalo Fork, dans le Wyoming, devenus tous deux guides de pêche, ils vivent leur passion à cent à l’heure et fondent leur entreprise de rafting  dans l’Oregon. Mais lorsque Maddy, frappée de vertiges, apprend qu’elle est enceinte et se voit en même temps diagnostiquer une sclérose en plaques, le couple se rend compte que l’aventure ne fait que commencer.

Avis:

     C’est le premier ouvrage de Pete Fromm que je lisais qui n’était pas autobiographique. J’ai déjà lu Indian Creek et le Nom des Etoiles, qui mériteront un article un peu plus tard. Ce n’est vraiment pas le même style que ces deux livres mais c’est une nouvelle claque que j’ai reçue avec cette histoire. Je l’ai lu rapidement mais je dois avoir avoué qu’à plusieurs moments j’ai été obligée de le poser, juste pour souffler, pour encaisser certains dialogues. Le travail de traduction de Juliane Nivelt est formidable et l’écriture est super belle. Les touches d’humour sont grinçantes tout en essayant de mettre un peu de légèreté au sujet abordé. Mais c’est une lecture qu’on ne regrette pas, et une fois le livre terminé, on se dit que oui: ce couple est chanceux et on aimerait connaître ce qu’ils ont !


THE COLD DISH

Résumé de l’éditeur:

     Après vingt-quatre années passées au bureau du shérif du comté d’Absaroka, dans le Wyoming, Walt Longmire aspire à finir sa carrière en paix. Ses espoirs s’envolent quand on découvre le corps de Cody Pritchard près de la réserve cheyenne. Deux années auparavant, Cody avait été un des quatre adolescents condamnés avec sursis pour le viol d’une jeune indienne, Melissa Little Bird, un jugement qui avait avivé les tensions entre les deux communautés. Aujourd’hui, il semble que quelqu’un cherche à se venger. Alors que se prépare un blizzard d’une rare violence, Walt devra parcourir les vastes espaces du Wyoming sur la piste d’un assassin déterminé à parvenir à ses fins.

Avis:

     Encore une découverte d’auteur pendant ces vacances placées sous le signe des Grands Espaces Américains. Et quelle découverte !! J’en avais beaucoup entendu parler et je regrette d’avoir autant attendu ! C’est le premier volet des aventures de ce shérif. Comment ne pas tomber sous le charme du personnage de Walt Longmire, du langage fleuri de son adjointe Vic et de la sagesse de son meilleur ami Henry Standing Bear. L’enquête est vraiment passionnante et le ton, la plume et l’humour de Craig Johnson font que l’on a du mal à lâcher le livre, jusqu’à la dernière ligne et même plus puisque que je me suis empressée d’acheter la suite ! Je pense que je ferai un article plus détaillé sur cet auteur aussi un peu plus tard.

3 commentaires sur “Lectures de vacances #2

  1. Merci pour cet avis sur « Mon désir le plus ardent » donc ! 😉
    « LaRose » est dans ma PAL (elle devrait pas tarder à en sortir…encore plus après t’avoir lue) et que dire si ce n’est que Craig Johnson est un grand bonhomme ? ❤

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s